Carol Saint  Georges

L'artiste

Carol Saint Georges, née en France en 1965, a toujours aimé créer les volumes. Après une école de commerce à Paris, tiraillée par la création, elle a poursuivi ses études à Esmod Paris. Après 15 ans de création de robes de mariée, l'expatriation en Asie lui permet de créer sa marque de vêtements pour femme. 12 ans plus tard, c'est vers la sculpture qu'elle s'oriente, en travaillant particulièrement les modèles religieux d'inspiration personnelle et les modèles vivants, dans les ateliers d'Antonia Nicolas et de Céline Senlis, puis dans son propre atelier. Son arrivée en Angleterre en 2020 lui permet de s'ouvrir à la sculpture animalière, notamment les grands formats,  et de découvrir de nouvelles techniques ou supports auprès de Béatrice Hoffman et Pam Foley, tout en continuant à travailler en solo. Elle partage son temps entre le Royaume Uni et la France. Certaines œuvres sont des commandes ou des pièces uniques, d'autres existent en tirages composite, patinés, ou en bronze, suivant les goûts et les budgets.

Elle a commencé à exposer à son retour en France dès le printemps 2023. Décembre 23: Prix de Sculpture de l'Académie Arts Sciences Lettres.

Talents,  Neuilly sur Seine mai 23

Salon des artistes professionnels de Neuilly Novembre 23

Galerie Thuillier Décembre 23

Salon d'Automne de Paris. Janvier 24

Art Capital. Salon des Artistes Français. Février 24


             Les commandes privées ou commandes religieuses de sanctuaires, lui permettent de travailler l'émotion qu'elle veut faire passer, en se concentrant sur l'essentiel. Elle a pu remettre en mains propres au pape François, le premier tirage de sa statue des saints Louis et Zélie Martin, qui accompagnait la délégation et les reliques des saints.

"J'ai une prédilection toute particulière pour la sculpture religieuse, car elle me permet de descendre au plus profond de moi-même pour aller y chercher une vérité que je voudrais  retranscrire dans ma sculpture. J'essaye de rester dans un esprit de prière pour que le dialogue soit avant tout intérieur. Je voudrais toucher au cœur par une émotion qui passe et non par une qualité artistique relative. Rendre l'intériorité, la tendresse, la douceur, le recueillement, la souffrance aussi dans certaines stations de chemin de Croix, la joie du don, l'humilité. Je n'ai pas fini de creuser et de m'émerveiller, de me laisser bouleverser et façonner!"